Biographie



Le monde en matière première

La photographie en outil,
Le photographe en chef d’orchestre,
L’art esthétique et testimonial comme finalité.


Le travail photographique de Michel Hirsch est avant tout le fruit de passions.

Passion du monde qui nous entoure en premier lieu, forgée par trente années à façonner son oeil en tant qu’ingénieur en bâtiment et travaux publics au fil desquelles ses enjeux étaient de transformer l’espace, de le modeler, de créer, de construire.

Passion de la photographie ensuite, art ultime pour capter et transmettre la beauté éphémère d’un moment, d’une lumière, d’une création de la nature ou de l’homme.

Sa formation, à l’Ecole de l’Image des Gobelins à Paris sera la clé pour le développement d’un nouveau regard sur ce monde, point de départ d’une collection d'œuvres
  photographiques uniques et singulières.

Le terrain de jeu n’a pas changé mais là où il s’agissait de transformer il convient dorénavant d’immortaliser. La construction a laissé la place à l’observation, l’envie de modeler à celle de sublimer l’existant. L’œuvre artistique a remplacé l’industrielle, livrant un témoignage subtil du monde qui nous entoure

Notre environnement est pluriel, les photographies de Michel Hirsch en sont le reflet.

La nature aussi grandiose que minuscule s’est naturellement imposée à lui et occupe une place de choix au sein de son travail.
De la beauté d’un paysage au détail d’une plante exotique en passant par le vol d’un papillon, il trouve dans la photographie le moyen idéal et grisant d’immortaliser, de dévoiler et de partager ces instants de grâce éphémères, sublimés par la lumière et jalonnés des rencontres surprenantes offertes à son objectif.

Mais notre monde n’est pas que nature. Comment le contempler sans y voir l’empreinte que nous laissons. Bien loin et pourtant si proche de la quiétude d’un bosquet ou de l’harmonie d’une mare, se trouvent ces espaces colonisés par l’homme. Sites industriels ou usines désaffectées, témoins ambivalents tant de la fragilité de la nature que de sa vigueur à reprendre ses droits. Plutôt que de l’ignorer, Michel Hirsch pose sa sensibilité sur cette réalité offrant des oeuvres fortes aux évocations variées. Puissance, harmonie et surtout poésie se dégagent comme une évidence de ses instants captés, lorsque le temps s’arrête, que le regard change et que la laideur apparente s’interprète avec douceur et émotion.

Tantôt abstraites tantôt brutes, ses créations dévoilent notre quotidien sous de nouveaux équilibres offrant une représentation vibratoire, graphique et colorée de notre environnement.

Subtile invitation au rêve, la collection d’oeuvres de Michel Hirsch installe entre ses images et le spectateur une résonnance forte mais apaisante dans laquelle chacun est libre de se projeter selon sa sensibilité et son histoire.

« Nous ne faisons que passer. Ce qui a été construit sera détruit, ce que nous volons à la nature sera repris, ce qui a été utile sera désuet. Dans notre course permanente vers l’avant, arrêtons nous un instant. Contemplons. Apprécions. Profitons. Rêvons. Et muons nous en témoin de l’éphémère équilibre qui se trouve devant nous. Ce sont ces émotions plurielles, sincères, hédonistes que j’éspère partager à travers chacune de mes photographies. »

Michel Hirsch by NG
 



 

Top